Exalumen Index du Forum
 
 
 
Exalumen Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Echo du passé...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Exalumen Index du Forum -> Au coin de la table -> Récits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nassar Arath
Évocateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2014
Messages: 29

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 18:45 (2014)    Sujet du message: Echo du passé... Répondre en citant

Les rayons du soleil déclinaient peu à peu sur la formidable citée kaldorei que formait la flamboyante Zin-azshara. Les tours élancées de pierre et de végétation mêlées défiait les cieux même et, dans les confins de la terre, battait le joyau éternel ; le puits d’éternité baignait les environs du palais impériale proche de ses lueurs blanches argentées.

Un silence couvert par les bruissements du vent et les chants des oiseaux exotiques du crépuscule envahissaient le vide de la pièce ou seul un homme semblait affairé aux préparatifs d’un départ imminent. La salle était vide, les quelques chercheurs qui s’attardaient d’ordinaire pour observer le plus longtemps possible les rayonnements du puits avaient été chassés promptement de l’immense salle d’étude. Les balcons, d’ordinaire emplit d’érudits murmurant des échanges nourris sur différentes théories arcaniques était désertés, ne laissant que dans la brise, les voilages des arches donnant sur les plateformes, flottant dans les airs silencieusement avec une infinie légèreté.

Nassar repoussa violemment les pans de sa robe, rassemblant tout un tas de documents, tomes ésotériques et autres parchemins dans un lourds coffre de bois noir enchâssé de runes chatoyantes qui diffusaient une énergie telle que l’objet l’évitait à quelques centimètres du sol, dans une oscillation lente, presque rythmique. Le coffre était cerclé d’un métal précieux serti dans le bois en des arabesques stylisées rappelant des éléments de la nature.

On pouvait lire sur le visage du bien-né une forme étrange d’impatience, ses traits étaient tendus, l’expression de son visage plus fermé et grave que jamais. Ce départ avait certes une importance non négligeable, voir cruciale dans les données composants ses recherches, mais il était entendu qu’un telle départ appelait un retour aussi rapide que possible. Il ne lui était jamais évidant de partir si longtemps du puits d’éternité, l’attraction qu’exerçait la source de magie sur son plus fidèle observateur en devenait obsédante, addictive voir même, vitale. Une chose si précieuse qu’il en devenait douloureux de la délaissée quand bien même quelques instants.

Le ventre noué, l’angoisse montant, c’était avec une appréhension certaine de quitter son poste d’observation que l’arcaniste partait. Il se rassurait en de longs monologues silencieux, apaisant ses craintes et son irrépressible envie de contempler encore et encore les eaux miroitantes du puits.

Il se dirigea vers l’un des établis d’alchimie pour récupérer quelques fioles lorsque, dans la naissance de sa fenêtre arquée, naquit cette lueur fatale et d’une beauté exaltée. Plus rien n’existait aux yeux de Nassar lorsque se mêlaient l’image sublimée des eaux et les rayonnements arcaniques qui baignaient en permanence la strate de la tour qui abritait ses appartements. Son cœur battait profondément et avec force, sa respiration se suspendait presque coupée, le temps semblait se figer sur un tableau d’une perfection inégalée. La magie était sa compagne et le puits en symbolisait ses plus beaux traits.

Mais la pensée du voyage et l’angoisse revinrent subitement, brisant violemment sa concentration qu’il accentua d’un claquement sonore de langue, agacé. Plus vite il était partit pour la citée d’Eldre’thalas, plus vite la grâce de la contemplation pourrait être à nouveau assouvie. Ses recherches avançaient à grand pas et bientôt, peut-être, il serait en mesure de percer la composition de ces eaux bénies et d’en comprendre la moindre subtilité.

Un bruit sec résonna dans le silence de cette fin de journée au cœur des laboratoires bien-nés du palais de Zin-azshari. Nassar referma rapidement le coffre d’une impulsion magique et, levant ses deux mains comme pour saluer la pièce qu’il quittait, les voiles se tirèrent, les portes de fermèrent sous l’attraction magique de leur maître puis, dans un bourdonnement suivit d’un flash miroitant nimbé de brume scintillante le haut-sorcier se téléporta au cœur de la citée du savoir ; Eldre’thalas.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Mar - 18:45 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Exalumen Index du Forum -> Au coin de la table -> Récits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com